FAQs (Frequently Asked Questions)


  1. Comment l'équipe de soutien de BAPCOC appuiera-t-elle le déploiement d'une équipe HOST dans le cadre de la phase pilote ?

  2. Quel est le rôle du Comité d'accompagnement des projets ?

  3. Comment se présente l'organigramme au sein du SPF Santé publique relatif aux projets HOST ?

  4. Quels sont les contacts pour les projets HOST ?

  5. Quels sont les prochains points d'action en matière de politique relative à la résistance aux antimicrobiens au niveau du pouvoir publics, et plus spécifiquement de la BAPCOC ?

  6. Comment s'opère le suivi des projets ?

  7. Quelle est l'importance d'un rapportage détaillé dans le cadre du projet pilote ?

  8. Comment les différentes situations des soins loco-régionales seront-elles abordées lors du suivi des projets ?

  9. La mise à disposition d’un site web est-elle une obligation ou plutôt une option dans le cadre du projet ?

  10. Pourquoi une équipe HOST par réseau hospitalier ?

  11. Quel est l’objectif de la phase pilote pour le déploiement d’une équipe HOST ?

  12. Quel est le rôle de l’hôpital coordinateur ?

  13. Quelle est la composition prévue d’une équipe HOST à développer au sein de la phase pilote ?

  14. Qu’advient-il des budgets non utilisés dans le cadre du projet ?

  15. Est-il possible de répartir les tâches HOST des prestataires de soins (comme l’infirmier-hygiéniste ou le médecin-hygiéniste hospitalier) entre différents hôpitaux du réseau et d’adapter le financement en conséquence, au lieu de recruter du personnel supplémentaire ?


 

1. Comment l'équipe de soutien BAPCOC appuiera-t-elle le déploiement d'une équipe HOST dans le cadre de la phase pilot ?

  • L'équipe de soutien BAPCOC est joignable en permanence via l'adresse de courriel générique bapcoc@health.fgov.be.
  • La foire aux questions a été élaborée sur la base des discussions menées et des questions posées à l'équipe de soutien BAPCOC. Cette foire aux questions peut être consultée sur le site web www.bapcoc.be .
  • Chaque année, un moment d'intervision interactive sera organisé pour tous les projets HOST en vue du partage des expériences et des pratiques intéressantes. L'évolution de la pandémie de COVID-19 a empêché l'organisation de ce type d'atelier en présentiel en 2021.
  • Les projets HOST peuvent demander des moments de concertation individuels ou collectifs avec l'équipe de soutien BAPCOC afin de discuter de sujets bien déterminés.
  • À partir de 2022, des communications régulières auront lieu, proposant des conseils et astuces intéressants.
  • Une mise à jour régulière du site web www.bapcoc.be est également prévue, accompagnée d'informations sur l'évolution et les résultats du projet.

2. Quel est le rôle du Comité d'accompagnement des projets ?

  • Contrôler l'avancement des projets et veiller à ce que les projets se conforment aux objectifs de la convention entre le SPF santé publique et l’hôpital coordinateur;
  • Fixer des objectifs, définir des critères d'évaluation concernant les résultats des projets et le contenu du rapport final ;
  • Évaluer les projets sur la base des critères établis, émettre un avis sur la poursuite des projets et formuler d'éventuelles recommandations concernant les activités réalisées ou planifiées ;
  • Transmettre les directives du ministre qui impactent les missions ou les objectifs ;
  • Faciliter la relation de travail et l'échange d'informations entre les diverses parties concernées ;
  • Faciliter la relation de travail et la transmission d'informations entre les hôpitaux et le SPF ;
  • Approuver le rapport final ;
  • Assurer la coordination avec d'autres projets similaires en Belgique ;
  • Formuler des recommandations pour la valorisation des résultats des projets pilotes ;
  • Proposer la fin d'un projet pilote ;
  • Le Comité d'accompagnement se réunit 2 fois par an.

3. Comment se présente l'organigramme au sein du SPF Santé publique relatif aux projets HOST ?

 

 

4. Quels sont les contacts pour les projets HOST ?

L'équipe de soutien BAPCOC coordonne et encadre le déroulement du projet pilote. Contactez l'équipe de soutien BAPCOC : bapcoc@health.fgov.be

Les agences de santé des Communautés et Régions prennent des initiatives de collaboration avec les hôpitaux en ce qui concerne le volet du projet HOST portant sur les soins de santé de première ligne.

5. Quels sont les prochains points d'action en matière de politique relative à la AMR au niveau du pouvoir public, et plus spécifiquement de BAPCOC ?

  • Un plan d'action national (NAP-AMR) de lutte contre la résistance aux antimicrobiens a été approuvé par tous les ministres de la Santé. Ce NAP-AMR s'inspire d'une approche « One Health »  compte tenu des interactions évidentes et nombreuses qui lient les aspect humains, animaux et environnementaux de cette question.

Pour plus d'infos : https://www.health.belgium.be/fr/lutte-contre-la-resistance-aux-antimicrobiens-amr#PlandactionOneHealth

  • En l'occurrence, BAPCOC a pour mission de poursuivre et/ou d'organiser des actions et des initiatives dans le cadre du pilier de la santé humaine, en ce qui concerne tant le secteur hospitalier que le secteur ambulatoire. Concernant les hôpitaux, il s'agit de l'organisation de groupes de gestion de l'antibiothérapie et des équipes de prévention et de contrôle des infections , via la plateforme fédérale d'hygiène hospitalière et les plateformes régionales d'hygiène hospitalière. Un plan d'action sera élaboré à cette fin. L'exécution de la phase pilote HOST s'inscrit dans ce contexte.

Pour plus d'infos: http://organesdeconcertation.sante.belgique.be/fr/organe-d'avis-et-de-concertation/commissions/bapcoc

6. Comment s'opère le suivi des projets ?

Une fois par an, les projets sont priés de compléter une grille standard en vue de l'évaluation du projet et du rapportage des activités réalisées. Établie tous les ans, la grille standard est mise à disposition au début du mois de janvier de chaque année pilote par la BAPCOC, moyennant l'approbation du Comité d'accompagnement.

Rédigé sur la base de la grille, le rapport doit être introduit dûment complété et signé via courriel adressé à bapcoc@health.fgov.be au plus tard le 28 février. Un rappel est envoyé au début du mois de février.

Un feed-back sera donné au terme du premier semestre concernant les résultats obtenus et les expériences intéressantes pouvant être partagées.

7. Quelle est l'importance d'un rapportage détaillé dans le cadre du projet pilote ?

  • Le rapportage a pour objectif de dresser l'inventaire des différentes activités au sein du réseau qui sont liées au projet HOST, tant le développement que la consolidation d’initiatives entre les hôpitaux du réseau que les activités transmurales feront l’objet d’un suivi  au niveau national.
  • Le partage de ces expériences est rendu possible par la description des activités réalisées, l'identification des processus et les résultats qui permettent de discerner les bonnes pratiques.
  • Le rapportage appuie également la communication des résultats obtenus par l'équipe HOST au sein du réseau hospitalier.
  • Grâce aux informations recueillies, le SPF Santé publique et le Comité d'accompagnement peuvent adapter leur stratégie aux évolutions du projet.
  • Le rapportage donne aussi une indication quant à l'utilisation des moyens octroyés.

8. Comment les différentes situations des soins loco-régionales seront-elles abordées lors du suivi des projets ?

Il est un fait que le contexte de soins et l'organisation des soins diffèrent d'une région à l'autre.

La phase pilote quadriennale permettra de renforcer ou de développer des collaborations existantes ou nouvelles axées sur un projet médical commun. La finalité d'une phase pilote est également de tirer des leçons des expériences vécues dans un contexte propre et de tirer les conclusions qui s'imposent pour la consolidation d'une équipe HOST. Le déploiement sera différent selon les régions mais le but final devra être le même partout : tous les patients ont droit à des soins sûrs et de qualité.

9. La mise à disposition d’un site web est-elle une obligation ou plutôt une option dans le cadre du projet ?

Un site web est un canal efficace pour mettre à disposition des informations utiles ; de pouvoir communiquer facilement et de manière accessible et d’accroître la visibilité de l’équipe HOST et de son rôle.. Les projets déterminent eux-mêmes les canaux de communication les plus efficaces au sein de leur réseau hospitalier et de leur région. Il est possible de développer de nouveaux moyens de communication (par ex. adresse mail générique) ou bien d’élargir des canaux existants (par ex. site web du réseau, bulletin d’information des hôpitaux).

10. Pourquoi une équipe HOST par réseau hospitalier ?

Au niveau d'un réseau hospitalier, il est possible d'appliquer une stratégie globale pour une meilleure prévention et contrôle des infections (Infection Prevention & Control, IPC ), ainsi que pour une bonne gestion des antimicrobiens (antimicrobial stewardship, AMS) avec une approche locale. Le renforcement d'un réseau par une équipe HOST est une initiative commune et essentielle, par laquelle les connaissances et l'expérience en matière d'IPC et d'AMS sont mises à disposition, par exemple sous forme de formations et l'établissement de processus d'amélioration.

La lutte contre la pandémie de Covid-19 a montré que les liens existants entre les hôpitaux d'un réseau, avec les établissements résidentielles et les acteurs de première ligne peuvent être consolidés et l'expertise partagée.

11. Quel est l’objectif de la phase pilote pour le déploiement d’une équipe HOST ?

La phase pilote, sur une période de 4 ans (2021-2024), afin de renforcer les capacités en matière d’IPC et d’AMS par la mise à disposition d'une équipe HOST au sein d'un réseau hospitalier, permet d'analyser les différents besoins, de mettre en œuvre des actions et d’expérimenter des initiatives liées au contexte propre, et de pouvoir en tirer des leçons. Après cette phase pilote, nous souhaitons donner une forme structurelle à l'équipe HOST, et généraliser les bonnes pratiques et consolider les collaborations qui ressortiront des différents projets.

12. Quel est le rôle de l’hôpital coordinateur ?

  • Administrer les termes du contrat, gérer et distribuer le budget alloué, y compris faire rapport des activités et des résultats obtenus au moyen d’une grille fournie par l’équipe de coordination du projet. En tant que responsable de l’exécution du projet, le coordinateur de chaque projet sert de point de contact et d’interlocuteur pour le SPF Santé publique.
  • Établir une collaboration inter-hospitalière au sein du réseau avec un échange mutuel des activités et des moyens qui sont ainsi exploités et déployés plus efficacement.
  • Développer une approche transmurale en concertation avec les autorités de santé compétentes en fonction des besoins et des initiatives existantes.

13. Quelle est la composition prévue d’une équipe HOST à développer au sein de la phase pilote ?

Pour pouvoir déployer les activités de base de l’équipe HOST, celle-ci doit être composée au minimum des personnes suivantes :

  • un responsable du projet pilote (0,5 ETP) réparti en un médecin spécialiste formé en hygiène hospitalière, ou qui répond aux conditions d’agrément pour la microbiologie médicale ou l’infectiologie clinique ;
  • un coordinateur HOST (1 ETP) collaborateur d’équipe, titulaire d’un niveau master au minimum en lien avec les soins de santé ou la santé publique ou disposant d’une expérience professionnelle équivalente ;
  • un praticien de l’art infirmier (1 ETP) disposant d’une expérience professionnelle et ayant acquis des connaissances en matière d’hygiène hospitalière, de maladies infectieuses ou de santé publique, titulaire d’un master au minimum ou ayant un profil de compétences similaire ;
  • un pharmacien hospitalier (0,5 ETP) ayant suivi une formation en pharmacie clinique ou en AMS.

En fonction des objectifs du projet, l’équipe peut être élargie et/ou complétée par des prestataires de soins spécifiques. Par exemple des spécialistes supplémentaires (médecins ou infirmiers) en IPC et AMS, ou bien un gériatre qui peut apporter son soutien par le biais de la liaison externe.

14. Qu’advient-il des budgets non utilisés dans le cadre du projet ?

  • Les budgets ne sont pas transférés d’une année à l’autre dans le cadre du Budget des Moyens financiers (BMF) des hôpitaux.
  • En fonction du rapport annuel sur l’utilisation du budget, il est procédé à une évaluation pour savoir s’il faut récupérer le budget transféré via le Budget des Moyens financiers.
  • Le budget alloué au projet pilote est transféré chaque année à l’hôpital coordinateur pendant le mois de juillet de l’année en cours.

15. Est-il possible de répartir les tâches HOST des prestataires de soins (comme l’infirmier-hygiéniste ou le médecin-hygiéniste hospitalier) entre différents hôpitaux du réseau et d’adapter le financement en conséquence, au lieu de recruter du personnel supplémentaire ?

Nous n'encourageons pas la répartition des ETP entre les équipes existantes dans les hôpitaux du réseau, car cela entrave la (1) visibilité de l'HOST ; (2) la volonté de renforcer les capacités des hôpitaux en matière d’IPC et d’AMS. L'équipe HOST au niveau du réseau hospitalier joue un rôle central en fournissant un soutien supplémentaire aux équipes d’hygiène et aux GGA existantes grâce à des ETP supplémentaires. Nous comprenons que dans la phase de démarrage, les ETP déjà en place pourraient être impliqués si des ETP supplémentaires ne peuvent pas être recrutés immédiatement. Cependant, cette approche n'est justifiée que dans la phase de démarrage du projet.